Les États-Unis interdisent les logiciels antivirus Kaspersky : l’entreprise répond 

11 juillet 2024 | par la rédaction de Guide IT @La rédaction
À la une, Actualités, Cybersécurité, Top article

Les États-Unis interdisent les logiciels antivirus Kaspersky : l’entreprise répond 

Le département américain du Commerce a annoncé une interdiction du logiciel antivirus russe Kaspersky sur le territoire américain. Cette décision, motivée par les allégations de proximité entre l’entreprise et le régime russe, a été fermement condamnée par Kaspersky.

Dans un communiqué, l’entreprise a qualifié cette décision de « prise sur la base du climat géopolitique actuel et de craintes théoriques ». Elle estime que cette interdiction « bénéficie à la cybercriminalité » et nie toute proximité avec le pouvoir russe.

L’interdiction s’applique non seulement à Kaspersky Lab, mais également à ses sociétés affiliées, filiales et sociétés mères. Cependant, Kaspersky sera autorisé à poursuivre certaines activités jusqu’au 29 septembre, afin de permettre à ses clients de trouver une alternative.

Kaspersky a longtemps affirmé son indépendance vis-à-vis de tout gouvernement et se dit victime de suspicions infondées. L’entreprise souligne qu’elle a apporté à de multiples reprises des preuves de son impartialité, mais que les États-Unis ont choisi de les ignorer.

Bien que l’interdiction ne concerne pas les services d’information sur la cybersécurité de Kaspersky, l’entreprise envisage de contester cette décision en justice. Elle reste déterminée à défendre sa réputation et son engagement envers la lutte contre la cybercriminalité.

Cette interdiction s’inscrit dans un contexte géopolitique tendu entre les États-Unis et la Russie, mettant en lumière les tensions qui existent dans le domaine de la cybersécurité.

Les États-Unis interdisent les logiciels antivirus Kaspersky : l’entreprise répond 
Retour en haut